Maradona sous les couleurs du FC Barcelone

Qui est Diego Maradona ?

Maradona jeune

Le 30 Octobre 1960 l’hôpital Eva Peron de Lanus, dans la province de Buenos Aires né une futur légende qui va marquer le monde du football Diego Armando Maradona, son père porte le même nom sa mère est Dalma Salvadora Franco. Il est le cinquième de huit enfants et le premier garçon. Il grandit dans un bidonville, celui de Villa Fiorito, dans la banlieue de Buenos Aires. Son père travaille sur les chantiers tandis que sa mère, quant à elle, est femme de ménage. Diego Maradona est un élève plutôt médiocre, il préfère passer son temps à jouer au football dans les rues. Un jours alors qu’il est âgé de dix ans, il se rend avec un ami au journées de détection du club local Argentinos Juniors ou il est directement remarqué par un recruteur qui l’intègre dans l’équipe junior du club. Doté déjà d’un talent, il fait parler de lui grâce notamment à ses jongles qu’il effectue à la mi-temps. Il commence à être médiatisé, les journaux s’empressent de voir le phénomène ainsi que la Télévision. Lors d’une interview, à douze ans, il annoncera “j’ai deux rêves, disputer une coupe du monde, et la remporter avec l’Argentine”.


Les débuts d'El Pibe de Oro


Diego Maradona à Bocas Juniors

C’est à quinze ans, qu’il fait ses débuts professions avec l’équipe d’Argentinos Juniors. Il devient rapidement le leader de l’équipe. Il transforme l’équipe, qui d’une équipe de bas de tableau , une des meilleurs équipe du championnat. Il ne gagne cependant aucun titre avec cette équipe, mais il mettra 116 buts en 166 rencontres.

Grâce à son talent, il rentre en sélection nationale à l’âge de seize ans. C’est donc le 27 février 1977, qu’il fait son premier match contre la Hongrie. Le sélectionneur César Luis Menotti, ne le retient pas pour disputer la Coupe du monde de football 1978, qu'il estime encore trop jeune. Mais un an plus tard, il est nommé capitaine de l’équipe d’Argentine junior et est chargé de remporter la Coupe du monde des espoirs. Qui sera remporté par l’Argentine, vainqueur d'une finale contre l’U.R.S.S. Maradona est alors élu meilleurs joueur du tournoi et remporte le Ballon d’or argentin.


L’équipe de Boca Juniors en 1981 dépense une fortune pour obtenir le prodige aux Argentinos. Maradona ne jouera que deux saisons pour les Bleu et or de Buenos Aires, mais ces deux saisons forgeron sa légende. Il gagne le championnat, mais surtout, il humilie le rival légendaire de Boca, River Plate en marquant deux buts sur trois. En 40 rencontres, il marque lors de cette saison 28 buts.

Son arrivée au FC Barcelone

Maradona aux couleurs du FC Barcelone

Maradona est transféré en 1982 au FC Barcelone pour une somme d’environ 7,3 millions de dollars. Maradona est payé environ 50 000 $ par saison sans compter les revenus des produits dérivés, les primes et les avantages Sa réputation est écornée par sa prestation lors de la Coupe du monde de football 1982, organisée en Espagne juste avant la reprise du championnat. Le joueur argentin est la cible des défenseurs qui l’empêche de jouer en le taclant violemment, il perd alors son calme et agresse le joueur Brésilien Batista d’un coup de pied dans l’estomac cinq minutes avant la fin du temps réglementaire. Il sera expulsé et l’Argentine éliminée. Ce dérapage sera le premier d’une longue série de gestes qui susciteront la controverse. À Barcelone, l’Argentin, rencontre des problèmes qu’il n’avait pas connus auparavant. Le public n'apprécie pas ses frasques en dehors des terrains de jeu. Il sera touché par une Hépatite en décembre 1982 ce qui l'empêchera de jouer, de plus il se heurte à des défenseurs très rugueux qui n’hésitent pas à le "casser" devant les arbitres. Il se fera briser la cheville par un des défenseurs de l’Athletic Bilbao, Andoni Goikoetxea. Suite a toute ses mésaventures en froid s’installera entre lui et l'entraîneur du FC Barcelone, Udo lattek. Maradona à une vie nocturne très agitée, il écume les boîtes de nuit, il avouera même plus tard que c’est à Barcelone qu’il à commencé la cocaïne. Tout cela nuit à son image. En 1984 Diego Maradona sera à l’origine d’une bagarre générale contre l'Athletic Bilbao, lors de la finale de la Coupe du Roi. Il s’agit des retrouvaille en Maradona et le défenseur Andoni Goikoetxea, le défenseur qui avait brisé la cheville de Diego ; cela marquera la fin d’ El pible de Oro, au FC Barcelone. Malgré toute ses mésaventure à Barcelone, il est élu meilleur joueur du championnat lors de sa première année en Catalogne, auteur de 38 buts en 58 matchs et victorieux d’une Coupe du Roi en 1983 contre son équipe rival le Real Madrid.



L'arrivée à Naples


Diego Maradona à Naples

Après sa mauvaise saison au FC Barcelone, Diego Maradona rejoint le SSC Napoli le 5 juillet 1984 qui est à cette époque un modeste club de Série 1 italienne. Il sera transféré pour plus de 9 millions de dollars, un record mondial à l’époque. Plus de 70 000 supporters napolitains assistent à sa présentation au stade mythique de San Paolo. Sa première saison de club est décevante, il ne marquera que quatorze buts. Son équipe termine en milieu de tableau. La saison d’après le club investit avec l’arrivée de l'entraîneur Ottavio Bianchi et le joueur italien Bruno Giordano qui permet au club d'arriver troisième du classement. C’est alors qu’une compétition changera sa carrière.


La Coupe du monde 1986


Maradona portant la Coupe du monde

En 1986 à lieu La Coupe du monde de football au Mexique. Maradona est capitaine, il veut venger la déroute de 1982. Il n’est âgé que de 25 ans, mais sa prestation marquera sa légende. Il brille sur le terrain et permet à la sélection de l’Argentine d’atteindre la finale. Contre l’Angleterre, en quart de finale, Diego Maradona inscrit l’un des plus beaux buts de l’histoire du football, il remonte tout le terrain en partant de son camp et dribble toute la défense avant de pousser la balle dans les filets. Cet exploit suit le premier et mythique but de la main marqué par lui-même , qui sera appelé “Le Main de Dieu”. En finale, L’Argentine bat sans difficulté l’Allemagne (RFA à l’époque). El Pibe de Oro réalise alors son rêve, apporter La Coupe du Monde en Argentine.

 

 L'âge d'or napolitain

Ses années napolitaines, qui suivent la Coupe du monde de football de 1986, sont ses meilleures années sportives. La population l'adore, Maradona mène le club de Napoli aux plus grands titres de son histoire jusqu'à transformer cette équipe en l’un des plus grands clubs d’Europe. La saison de 1986-1987 est historique, champion d’Italie pour la première fois de l’histoire du club, devant la Juventus de Turin de Platini ancien tenant du titre. Il gagne par la suite la coupe d’Italie réalisant le doublé. Pour les fans et la population, Maradona devient une icône presque religieuse. Ils seront tout de même éliminés au premier tour de la Coupe des clubs champions européens (ancienne ligue des champions), par le Real Madrid, mais les Napolitains font la course en tête du championnat italien grâce à une attaque appelé MA-GI-CA (composé de Maradona -Careca-Giordano) avant d’être devancé en fin de saison par l’AC Milan. Maradona finit meilleur buteur de la saison. En 1988, les Napolitains sont qualifiés pour la Coupe UEFA, ils en seront d’ailleurs vainqueurs en éliminant le Bayern Munich, les Girondins de Bordeaux, la Juventus de Turin et VfB Stuttgart en finale. Il sera noté meilleur joueur de la compétition avec une note de 10/10 par les journaux.

C’est en 1990 que Napoli gagneront une seconde fois le titre de champion d’Italie, en passant devant l’Ac Milan, ainsi que la Supercoupe d’Italie devant la Juventus de Turin dépassée (5-1). Malgré les médias qui jugent sa forme physique moyenne à cause de ses sorties nocturnes en boîte de nuit. Il fait taire la presse, en multipliant ses exploits sur la pelouse. Mais hors du terrain, les scandales fusent , fils illégitime, rapport à la mafia et autres méfaits. En 1989, l’Olympique de Marseille cherche à recruter l’Argentin, mais les dirigeants napolitains s’opposent à son départ.


La Coupe du monde 1990


Maillot de Maradona au Barca

Maradona dispute sa troisième Coupe du monde en 1990, cette fois dans un pays qu’il connaît bien, l’Italie. L’Argentine est loin du niveau qu’elle avait lors de la précédente compétition, elle manque de se faire éliminer dès le premier tour. Maradona réussit tout de même à hisser l’équipe une nouvelle fois en finale. En 8e de final, contre le Brésil Maradona, élimine quatres joueurs avant de faire une passe décisive à Claudio Caniggia.

Il qualifie l’Argentine en demi-finale face à l'Italie durant un séance de tir au but dans le stade de Naples. En finale, il retrouve l’équipe Allemande (RDA), après un match terne et une prestation moyenne de Diego Maradona, l’Allemagne remporte le titre.

 

Suspension et départ de Naples

Au retour de la compétition, le 17 mars 1991, Maradona est contrôlé positif à la cocaïne. Il reçoit une peine de 14 mois de prison avec sursis de la part des autorités italiennes. C’est alors le début du déclin pour la star.

L’année qui suit, il quitte Naples et rejoint le FC Séville en 1992, ils dépensent 7,5 millions de dollars pour s’offrir le joueur argentin. Après 26 matches de championnat et un saison médiocre, il décide de retourner en Argentine afin d’y terminer sa carrière. Il jouera pour l’équipe des Newell’s Old boy, puis retourne à Boca Juniors de 1995 à 1997.

Ces années sont très dures pour la légende, il est rongé par la cocaïne et commence à être en surpoids de ce fait, il ne retrouvera plus jamais le niveau qui fut le sien.

En Coupe du monde 1994, aux États-Unis, Maradona est sélectionné, il ne jouera que deux matchs, car il est contrôlé positif à l'éphédrine. Face à la Grèce, il inscrit son dernier but en équipe nationale d’une frappe en pleine lucarne. En 1997, âgé de 37 ans, il raccroche les crampons définitivement après un match contre le Racing, sous le maillot du Boca.

Il aura une brève carrière d'entraîneur après cela.


La légende Maradona

Diego Maradona fut l’un des meilleurs joueurs de l’histoire du football. Doté d’une technicité incroyable, dribbleur hors pair capable d’humilier les meilleurs défenseurs de son époque. Il avait une toucher de balle particulièrement fin. Ses appuis bas dû a sa petite taille lui permettent de changer de direction rapidement. Le but qu'il marque contre l'Angleterre en quart de finale de Coupe du monde est à ce titre très représentatif de son style, buteur génial, capable de marquer les buts les plus improbables, il était aussi un remarquable passeur qui pouvait à l'occasion devenir un stratège. Il laissera une image d’un joueur controversé. Il arrivera tout de même à remporter une Coupe du monde en 1986 et donc à réaliser son rêve. Il y aura plusieurs films retraçant son parcours. “Maradona” de Emir Kusturica. “El Camino de San Diego “ de Carlos Sorin qui parle de la popularité et du mythe qu’il suscite en Argentine.

 

Combien de buts à mis Maradona ?

Maradona à mis dans sa carrière un nombre de 359 buts dont 47 buts en sélection nationale. A cette époque ce nombre de but est incroyable, il fait mieux que Michel Platini son rival de la Juventus, qui lui en à marqué 354 buts dont 41 en équipe de France.

Son incroyable niveau lui permet de transformer presque n’importe quelle occasion en but. Il accumulera plusieurs trophées 

2 fois champion d’Italie. Vainqueur de la coupe UEFA avec Napoli, vainqueur de la Coupe d’Espagne avec le FC Barcelone, et surtout le trophée le plus prodigieux, la Coupe du monde en 1986. Il sera “meilleur joueur du XXème siècle" devant Pelé.

 

 

 

Retour au blog