Le roi Pelé

Le roi Pelé

L'enfance du roi Pelé

Pelé jeune

Pelé de son vrai nom Edson Arantes do Nascimento naît le 23 octobre 1940, 0 Três Corações dans l’Etat du Minas Gerais. Il est le fils de João Ramos do Nascimento appelé aussi Dondinho, ex-footballeur amateur et de Maria Celeste Arantes. Il a un frère nommé Jair Zoca et une sœur Maria Lucia. Tout d’abord, il sera surnommé par sa famille “Dico”. À l’âge de deux ans, sa famille déménage à Bauru dans l’Etat de São Paulo car son père décroche un emploi de fonctionnaires dans l’équipe de football de la ville. Enfance, il est très actif, il accompagne quelquefois son père lors de ses entraînements de football. Ce serait d’ailleurs lors d’un entraînement qu’il acquit le surnom de Pelé. Le petit Edison alors âgé de trois ans s’amusait avec le gardien de l’équipe de foot Vasco Da gama FC le club de son père. C’est alors que sont père remarque qu’en essayant de prononcer le nom du gardien qui était “Bilé”, il se trompe et repète plusieurs fois “Pilé” qui deviendra plus tard “Pelé” et le surnom d’Edson.

 

Pelé jeune joueur du Santos FC

Lors d’une sélection, il est repéré par Waldemar de Brito (à cette époque entraîneur de l’équipe de jeunes de Bauru Athletic Club). Son talent pour le ballon rond le conduit à fréquenter que les stades. Il intègre donc l'équipe du Bauru AC a l’âge de treize ans, ou il reste jusqu’en 1956. Deux ans plus tard, Waldemar de Brito quitte son poste d’entraîneur, il proposa alors aux parents de Pelé que celui-ci le rejoigne dans son nouveau club, le Santos FC, ce qu’ils acceptent.

Son arrivée au Santos FC en 1956

Pelé décide de quitter sa famille en 1956 à l’âge de quinze ans pour s’installer dans sa nouvelle ville, Santos et de jouer pour le club de la ville. Il intègre l’équipe professionnelle directement, mais joue pour les juniors. Son premier match avec les professionnels à lieu le 7 septembre 1956 contre les Corinthians de San André et y marque son premier but officiel.

Un titulaire de l’équipe de Santos FC se blesse, Pelé prend sa place dans l’équipe type et s’adapte très rapidement. Auteur d’excellente prestation, il est convoqué en équipe nationale du Brésil et joue le 7 juillet 1957 lors de la Copa Roca contre l’Argentine dans le fameux stade du Maracanã Il sera seul buteur de son équipe, malgré son but, le Brésil s’inclinera.

1 à 2. Trois jours plus tard, le Brésil le titularise pour la première fois grâce à un nouveau but qui permet de battre l’Argentine 2-0. Cette convocation lui permet de croire en ses chances pour participer à la Coupe du monde 1956 qui a lieu en Suède. Cette année, il finira meilleur buteur du championnat de l’ Etat de São Paulo. Avec dix-sept buts en championnat, il sera sélectionné dans l’équipe en partance pour la Suède.

Premier titre de champion du monde en 1958

Pelé qui saute pour attraper un ballon lors de la Coupe du monde

Pelé, âgé seulement de dix-sept ans est appelé à jouer sa première Coupe du monde. Il se blessera quelques jours avant la compétition et ne sera pas présent aux deux premiers matchs de la sélection, cependant le Brésil bat l’Autriche 3 - 0, et tient en échec l’Angleterre 0 - 0.

Pelé, alors titulaire pour le troisième du Brésil contre l'URSS, fait ses grands débuts dans la compétition au côté du grand joueur de l'époque Garrincha. Il devient alors le plus jeune joueur participant au tournoi. Le Brésil s’impose 2-0 et se qualifie pour les quarts de finale. A partir de ce moment-là, Pelé sera titulaire à toutes les rencontres. En quarts de finale contre le Pays de Galles, Pelé ouvre le score et emmène le Brésil en demi-finale face à la France. Face à la France, le Brésil gagne (5-2) grâce à un triplé de Pelé, puis enfin en finale contre la Suède, pays hôte (5 - 2), doublé de Pelé. Pelé inscrit alors un total de six buts en trois rencontres au cours de cette Coupe du monde. Il devient le plus jeune vainqueur de ce trophée. Cette victoire apportera une énorme médiatisation à Pelé et ses coéquipiers ont leur retour au Brésil, (entretiens, couvertures de magazines notamment.) il s’agit du premier titre du Brésil qui intervient huit ans après la terrible défaite et désillusion de 1950 ou le Brésil avait perdu chez lui fasse à l’Uruguay dans le stade mythique du Maracanã.

Coupe du monde en 1962 et épopée du Santos FC

Pelé embrasse la Coupe du monde

Il poursuit sa carrière à Santos, mais malgré ce titre, il n’est pas le joueur le mieux payé. Le championnat de São Paulo qui est, avec le championnat de Rio de Janeiro, l'un des plus difficiles championnats régionaux, ensuite les meilleurs clubs de ces deux championnats disputent le Tournoi Rio-São Paulo qui désigne, alors, le champion du Brésil. Ce titre sera alors remporté par Santos FC, et Pelé termine meilleur buteur avec 58 buts (en 33 matchs). Il devient alors Titulaire indiscutable du Brésil et participe à la seconde Coupe du monde, la Coupe du monde 1962 au Chili. Il affronte en premier lieu le 30 mai 1862 le Mexique qu’ils battront (2-0) avec un but de Pelé et un de Mario Zagallo. Le 2 juin, Pelé se blesse musculairement face à la Tchécoslovaquie après 25 minutes de jeu. Le match termine alors sur un match nul (0-0). Sa blessure jugée trop grave ne lui permettra pas de rejouer un seul matche de la compétition. Mais grâce à Garrincha, le Brésil obtient une deuxième Coupe du monde.

Du retour au Brésil, son club (Santos FC) se qualifie pour la final de la Copa Libertadores et gagne contre le CA Peñarol 3 - 0 grâce à un doublé de Pelé. Ce titre permettra alors au FC Santos de rencontrer le champion d’Europe, le Benfica Lisbonne d’Eusébio en Coupe intercontinentale. Santos FC s’impose au match aller 3-2 grâce à un doublé de Pelé au Maracanã. Au match retour à Lisbonne Santos FC, gagne 5-2, triplé de Pelé et remporte son premier titre intercontinental.

L’année suivante, une nouvelle fois Santos parvient à gagner la Copa Libertadores, en gagnant cette fois-ci contre Bocas Juniors, en final (3-2) au match aller au Maracanã , puis une autre victoire au match retour à la Bombonera 2-1, dont le but victorieux inscrit par Pelé à la 82eme minute. Ce succès permet au Santos de disputer une seconde fois de disputer la Coupe intercontinentale contre l’AC Milan. Au match aller, Milan tiens Santos FC en échec à San Siro 4-2 malgré un doublé de Pelé. Santos FC remporte le match retour 4-2 (Blessé, Pelé ne joue pas.). C’est donc au troisième match que le titre est décerné, le titre est alors remporté par Santos grâce à une victoire 1-0.

Déception de la Coupe du monde 1966

Pelé jeune en sélection National du Brésil

La Coupe du monde 1966 est organisée en Angleterre, cette Coupe du monde sera violente pour Pelé qui se voit être la cible des défenseurs. Contre la Bulgarie, il est agressé par Dobromir Zhechev, l’arbitre ne le sanctionne pas. Malgré cet incident, le Brésil s’impose 2 - 0 par un but de Pelé et un but de Garrincha. Au match suivant les Brésil décide de ne pas faire jouer Pelé et de le laisser sur le banc afin de le préserver contre la Hongrie qui s’imposera 3 - 1. Pelé est alors titularisé au troisième match décisif, de poule contre le Portugal. Cependant, le Portugal fait rapidement la différence grâce à un Eusébio en folie. Pelé est blessé sur des tacles de João Morais. Après avoir subi des agressions durant tout le match. Le Portugal s’impose 3 - 1 et élimine le Brésil. La coupe du monde sera gagnée par l’Angleterre qui remportera son premier titre de champion du monde.

Troisième titre de champion du monde en 1970

De retour au Brésil, déçu par le traitement des défenseurs adverses ainsi que du corps arbitral, Pelé se concentre avant tout sur l’avenir du club, qui gagne en 1968 le championnat pauliste. En 1968, le club remporte dans la même année le championnat pauliste et la Coupe du Brésil. En Automne 1969, les médias annoncent l’attente du millième but de sa carrière, c’est alors que plus l'événement approche, plus Pelé rencontre des problèmes d’efficacité de plus aucune équipe ne veut encaisser ce but. C’est au Maracanã le 19 novembre 1969 que sur penalty, Pelé inscrit son millième but face au Vasco de Gama.

L’année 1970 se profile la Coupe du monde au Mexique. Après une pause de deux ans en sélection dû à la déception du parcours de la Seleção à la Coupe du monde de 1966, Pelé fait son grand retour. Le Brésil est tout de suite vu comme équipe favorite à la victoire de cette grande compétition. Le premier match le Brésil s’impose contre la Tchécoslovaquie 4-1. Au match suivant le Brésil est opposé à l'équipe championne du titre, l’Angleterre. Le Brésil s’impose 1 - 0 après une magnifique dualité entre Pelé et le gardien Gordon Banks. Au troisieme match, le Brésil s’impose 3 - 2 difficilement après un doublé de Pelé contre la Roumanie.

Qualifié alors pour les quarts de finale, le Brésil affronte le Pérou qu’il bat 4 - 2 sans aucun but de Pelé. C’est en demi-finale face à l'Uruguay qui se profile. Pour Pelé impossible de perdre, il est tant d’effacer le mauvais souvenir qui hante tous les Brésiliens, celui de la Coupe du monde 1950. Le Brésil s’impose 3 - 1 durant ce match. La finale à lieu contre l’Italie. Lors de ce match Pelé, ouvre le score, puis offre par une passe aveugle le quatrième but à Carlos Alberto. Le Brésil remporte ainsi son troisième titre de championne du monde de football sur un score de 4-1.

Départ du Brésil et arrivée au Cosmos de New York

Un an après ce titre, Pelé décide de prendre sa retraite internationale lors d’un match contre la Yougoslavie au Maracana le 18 juillet 1971. Il poursuit cependant sa carrière au club, toujours au Santos FC. Il continue de gagner des titres, championnat pauliste, etc. Il signe notamment des contrats avec Pepsi-Cola et ouvre un projet d’ateliers de football pour les enfants. En 1974, il décide de mettre un terme à sa carrière alors âgé de 34 ans. Mais après avoir arrêté sa carrière, il se rend s'aperçoit que les affaires en dehors du football ne se portent pas bien, Pelé est endetté. Il accepte alors de signer pour les Cosmos de New York et de jouer pour le championnat nord-américain la NASL qui paye beaucoup mieux. Il s’installe à New York en 1975, il participe à l’essor du football aux Etats-Unis, il y remportera quelques titres.

 

Retraite sportive

Après son dernier titre gagné, Pelé décide de prendre sa retraite définitive du football. Pour cela, il organise un match d'adieu entre le Santos FC et le Cosmos le 1er octobre 1977 au Giants Stadium, devant environ 75 000 spectateurs. Il revêt les couleurs du Cosmos en première mi-temps puis celles du Santos FC en deuxième période. À la fin du match, il est soulevé par ses coéquipiers et effectue un tour d'honneur, Pelé n'arrivant pas à retenir ses larmes.

 

Pelé laissera derrière lui l’image d’un joueur complet, doté de qualités physique et technique hors-normes. Doué d’une incroyable détente, d’une rapidité, et d’une aisance technique sur le terrain qui le fait passer pour le meilleur joueur de son époque. Encore aujourd’hui, il est considéré pour certains comme le meilleur joueur de tous les temps. Il apportait au Brésil un total de 3 Coupes du monde.Pelé jeune et Pelé plus vieux

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour au blog